Culpabilité et rétrubtion
Essais de philosophie pénale
Biancu / Bondolfi / DeVecchi (Hg)
2011, 396 S, Kt, (Schwabe)
Bestell-Nr. 150974

54,60 EUR

L’éthique et le droit entretiennent une relation complexe. D’une part, les normes juridiques font référence à l’éthique lorsqu’elles ont besoin d’un fondement et elles intègrent diverses expressions morales comme : «adéquat», «acceptable», «de bonne foi» et même «dignité humaine». D’autre part, le droit moderne évite explicitement d’imposer des normes morales, en voulant ainsi préserver la liberté de l’individu. La collection «Ethique et Droit» essaie d’explorer les relations qui lient ces deux domaines, dans les différents secteurs de la vie humaine : des nouvelles biotechnologies, aux relations internationales, en passant par les problèmes éthiques de l’économie. Et de fait, on ne pourra pas, à l’avenir, renoncer à une évaluation permanente des retombées sociales des nouvelles technologies, et cela dans les perspectives éthique et juridique.

Le thème de ce volume est à la fois classique et actuel. Avec des mots et des arguments différents, la peine a constitué l’objet d’un débat qu’on pourrait qualifier d’«éternel . En même temps il a assumé, pendant ces dernières années, une physionomie assez nouvelle qui mérite une attention critique. Ce volume se propose de présenter au public de langue française des contributions relativement peu connues, touchant à la légitimation éthique de la peine et à ses conditions d’application.
Les textes ici rassemblés tournent, dans la première partie du volume, autour du nœud de la culpabilité et de la responsabilité, et dans la deuxième partie, autour de la question du rétributivisme. Ces deux problématiques sont représentatives des préoccupations des philosophies contemporaines de la peine et constituent l’urgence la plus forte pour les acteurs qui travaillent dans le domaine de la justice pénale.

Les textes choisis se proposent aussi de combler un vide de la production en langue française, qui semble encore ignorer certains sujets et développements ici évoqués. En effet, dans le monde culturel de langue française, la philosophie du droit et l’éthique, disciplines à caractère normatif, ont encore quelques difficultés à s’instituer dans les structures académiques et dans la production éditoriale.
Ces dernières années, on peut toutefois constater une certaine reprise d’intérêts dans le domaine de la philosophie pénale. Les contributions ici réunies aimeraient s’insérer dans cette mouvance, en l’encourageant et en l’alimentant par l’approfondissement d’aspects particuliers.
 

Bestellen


Kommentare (0)

Ihr Kommentar

 Vorab bitten wir Sie, diese kleine Aufgabe zu lösen: 10 + 4 = 


Netiquette